• Le Maître du Château et sa famille

    Il y a quelques temps, à l'occasion de la 1000e pièce, Miss Lovegood, chroniqueuse et exploratrice, a fait une chronique rassemblant tous ce que les explorateurs avaient découverts pendant l'exploration de 1000 pièces. Il y a ici toutes les petites découvertes que les explorateurs ont fait sur le Maître du Château et sur sa famille. 

    Le personnage du Château

    Le Château des Cent Mille Pièces est dirigé par quelqu’un que l’on nomme le maître des Lieux, ou Maitre du Château et qui a la fâcheuse tendance à effacer la mémoire des gens.

    Le Château n’a pas été le premier occupant du château : il a été précédé par les nains et les elfes.

    Le Château en est à sa deuxième vie : « quand l’elfe a marqué l’actuel château, celui-ci s’est révolté. La marque ne s’est pas bien placée sur sa peau, et il a maintenant deux moitiés de vie. Une d’homme, une autre d’édifice. » « Le Château n’a pas été si mauvais dans sa première vie. »
    L’Entité Maléfique, le reflet de l’âme du Château mange les visiteurs tandis que son âme jumelle, Bonté, combat l’injustice et les crimes. L’esprit du Château a la forme d’un petit garçon à la beauté stupéfiante.

    Le Château a engagé une garde rapprochée pour se défendre.

    Le Château peut changer de forme et d’apparence à volonté. Il peut entrer dans l’esprit des aventuriers pour les rendre fous. Parfois, ils leur apportent de l’aide.

    Le Château punit sévèrement les gourmands.
    « Le Château ne pourra pas mourir avant l’exploration des cent mille pièces. Il est lié à ce bâtiment à jamais, ce château le protège. »

     

    Il y a 10 ans, le Château crée un marché d’esclaves pour entretenir son domaine (cuisine, linge, nettoyage, etc.). Ils étaient encore libres de penser et de réfléchir et se sont donc rebeller. Le Château a alors fabriqué une machine afin de séparer le corps et les Esprits des esclaves et a lancé un maléfice pour que les corps lui obéissent (les corps ne peuvent pas réfléchir sans Esprit). Personne ne sait comment le maléfice ou la machine marche, mais les esclaves sont dès lors devenus des automates. Mais les Esprits, toujours en vie, sont venus récupérer leurs corps. Le Château crée donc une deuxième machine pour détruire les Esprits dans la Maison des Esprits. Le maléfice disparaitra en même temps que le Château. Le Château paye le Dominateur pour trouver des recrues pour être esclaves.

     

    Si le Château entre en possession des Perles de Vie (voir : Le Château- bâtiment et objet), personne n’en survivrait.
    Le pouvoir du Château s’étend au-delà des murs du château. Après le rassemblement de la Pièce 500, il a envoyé ses sbires attaquer les villages des aventuriers ayant participé au rassemblement.

     

    La famille du Château :

    Aïden : le plus jeune fils du Château, âgé à peu près de sept-huit ans. Il a été emprisonné par son père, et Enfant des mers l’a rencontré.

    Alden : amnésique, il a entre treize et quatorze ans et a lui-aussi été emprisonné par le Château. L’aventurière Louvelo l’a rencontré et l’a délivré. Aujourd’hui, Alden explore donc le Château avec Louvelo.

    Aden : le plus âgé, environ quinze ans, est cruel, pourri-gâté, vicieux et est aujourd’hui à la tête d’une grande armée.

    Le Château déteste Aïden et Alden, mais aime beaucoup Aden, l’aîné.

     

    Émerence : la femme du Château, autrement appelé Emérence Mirlise est entrée dans le château alors qu’elle avait 18 ans. Elle vivait dans un village proche du château, Tour-Brignac, et par inadvertance, ses amis lui donnèrent le gage d’aller dans le château. Bien mal lui en fût, puisqu’elle y resta à jamais. Certaines légendes racontent même que ses amis, fidèles, l’attendent encore dans la clairière, en bas du château. Emérence est, à l’époque, une jeune femme d’une beauté frappante. Ses cheveux sont d’or, ses yeux de diamant. Elle a les courbes douces, des formes fines, qui mettent en avant son élégance. Son visage est doux, enjôleur, piquant, du diamant étincelant. Elle est d’une compagnie agréable, bien qu’elle ait un côté assez sombre qui se révélera être peu prometteur, puisque durant toute son existence elle fut attirée et partisane de la magie noire.
    Son histoire n’est, bien hélas, pas rose. Elle naquit dans une rose bourrée d’épine, un père vite parti, une mère baignée dans les problèmes, sans n’avoir presque rien à se mettre sur le dos. Émérence, avait pourtant cette prestance des futures princesses, qui sait se débrouiller de tout, voler, emprunter, essayer. Elle avait ce charisme qui permet tout.
    Émérence resta pendant un an dans le château, avant de tomber dans la salle du cœur du château. Il était là, forte carrure, si fier, le Château. La divine, du premier regard, sut que ce serait lui. Ils furent épris l’un et l’autre, d’un amour si fort qu’il détruit la terre entière. Le Château devint son prétendant, son amant, un amour volage, puissant, fou et magique. Ce ne fut que lors de la naissance du second enfant que le Château devint un être cupide et vicieux, abominable, terrible, et puissant. Emérence voulut s’enfuir avec l’enfant, mais le Château la rattrapa, reprit l’enfant, et enferma son ex-femme dans un donjon, où elle croupit encore, 10 ans plus tard. Elle a encore la beauté des princesses, mais c’est une beauté étiolée, qui devient que souvenir. Elle a sombré lentement dans la folie, batifole avec la Magie Noire, et n’est qu’une bête agressive, et dénuée de logique, bien qu’elle soit, d’extérieur, toujours cette femme audacieuse, d’une beauté qui peut être dangereuse. Émérence est interprétée par La Nébuleuse.

     

    Pièces en rapport avec la famille du Château :

    LA PIECE DU PETIT GARÇON (Enfant des mers)
    LA PIECE DU GARÇON AMNESIQUE (Louvelo)
    LA PIECE DE LA FEMME DU CHATEAU (La Nébuleuse)

     

    A noter : le Château aurait une sœur ; et peut-être un quatrième enfant né d’une alliance avec une autre femme. Néanmoins, ces deux personnages ne font pas encore partis de la famille officielle du Château. (voir Cléclé) 

    Emerence a été délivrée lors du Projet de la Pièce 1000. Elle a retrouvé Aiden, aujourd'hui chef des armées de son père. et Alden. Cependant, leur routes se sont séparées. 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:36

    Oui, toi! Je ne sais plus comment mais sur le TP, tu avais fini par me parler des cachots. Donc je m'en vais briser irrémédiablement mon âme. Beau programme, non?

     

    Mais pourqwa tu veux toujours me plumer? *boude*

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 20:34

        On avait bien compris ^^ 

      • Jeudi 3 Mars 2016 à 18:42

        *Tombe sur ce commentaire par hasard*

        Sur votre délire de chatouille, c'était pas négatif!pas du tout même!Je trouvais juste ça drôle^^.

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 21:26

        Ah, sur l'outil !

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 20:52

        nan, où qu'il est ???? 

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 20:41

        Bon, bah merci alors!^^

         

        (Et oui, la soeur-de-Grand-Chef-Sioux, c'est possible que nos délires soient un peu cons...  (d'ailleurs, GCS, t'as vu le comm de cléclé sur nos délires de chatouilles?)

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 19:58

        Tout le monde est chatouilleux ! Il faut juste trouver la bonne personne et le bon endroit. 

        Et non, c'est juste que c'est la seule situation dans laquelle j'aurais pu te parler de cachots. 

        Je te dis que tes plumes sont belles ! Donc oui, c'est un compliment ^^

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 19:29

        En plus, c'est même pas vrai, je suis pas chatouilleuse!

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 19:17

        Ca devait être un truc du genre ;) (tu conserves tout les comms ou quoi?)

         

        (je dois prendre ça pour un compliment?)

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:49

        *s'en va faire deux-trois guillis à un certain rossignol*

        *tiens, c'est chatouilleux les oiseaux ! je ne savais pas*

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:48

        Je ne m'en rappelle pas. Mais c'est bien possible. Oh ! Si, ça devait être un jour où tu étais de mauvais poil et j'étais de mauvais poil et que tu avais dit que tu n'aimais pas trop un de tes poèmes ou qqc du genre et j'ai dû te répondre très gentiment "TU ARRÊTES DE DIRE ÇA TOUT DE SUITE OÙ JE T'ENVOIE AUX CACHOTS DU CHÂTEAU". Ça devait être un truc du genre. 

        Le Château prend ton âme dès que tu fais un pas dedans, de toute façon. Un peu comme PE. Et puis une âme brisée... Ça se répare ^^. 

        Mais je n'y peux rien si tu as de très jolies plumes ! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    14
    Mercredi 18 Novembre 2015 à 14:36

    GRANNNNNNNNNNNNNNNNNNND CHEEEEEEEEEEEEEEEEFFFFFFFFFFFFFF SIIIIIIIIIOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUXXXXXXXXX!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (Que disais tu à propos de mon style très reconnaissable?^^) J’ai une question: est ce qu’on peut écrire deux pièces qui se passent dans la même pièce mais racontée par deux personnages différents ou est ce qu’on doit écrire la partie de chaque personnage dans la même pièce?

     

    Et aussi, tu pourrais faire un article sur les cachots du château? J'ai besoin de quelques infos...

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:27

        Bof, des cachots, ce sont des cachots. Tu peux lui donner plusieurs noms, mais à la fin, ça reste un endroit où tu passes et d'où tu pars le plus vite possible. 

        Je ne vois pas. Absolument pas. Tu ne veux tout de même pas dire.... Moi ? J'espère que non. Parce que sinon, je TE JURE SUR LA TÊTE DE MON ARRIÈRE-GRAND-MÈRE QUE JE VAIS TE PLUMER DE LA TÊTE AU COU !!!!

        Na.

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:11

        Oui!^^ Sauf que je voudrais ne pas rater deux ou trois points qui peuvent être importants s'il y en a .

         

        (devine qui m'a donné envie d'aller faire un tour dans les cachots?)

         

        (EH! MAIS C'EST QUOI CETTE VIOLENCE? *s'envole*)

      • Mercredi 18 Novembre 2015 à 18:03

        Ma chèrrrrrre Plume de Rossignol,

        (et je ne disais absolument rien à propos de ton style trèèèèès reconnaissable, ma chère ! Ce serait mal me connaître, voyons !) 

        Logiquement, si tu as deux personnages et qu'ils sont tous les deux dans la MÊME pièce, alors oui, normalement c'est possible d'écrire UNE pièce avec DEUX points de vue différents (par contre si tu pouvais indiquer d'une manière ou d'une autre que tu CHANGES de perso, ça pourrait être sympa :) (après, on ne comprend plus rien au récit...)). Après, quand tu changes de pièce, tu fais un nouveau comm, évidemment.

        En gros, t'appliques la règle un comm=une pièce et vis-versa ^^^^

        Pour les cachots du Château, je n'ai pas de fiches prêtes (pour l'instant je faisais juste des copier-coller de trucs que Miss Lovegood avait fait pour les Chroniques spéciales 1000 pièces) mais ça devrait être faisable. De toutes façon, je pense qu'à peu près tout le monde est d'accord pour dire que les cachots = dégueulasse/beurk/danger !!!!/à éviter/dégueux (euhhh... Je l'ai déjà dit ? Ah oui tiens.)/gris/sale/je dois continuer ou pas ?

        Donc la réponse et OUI et je m'en occupe au plus tôt. 

        (ps : JE VAIS T'ARRACHER LES PLUMES ET EN FAIRE UN PLUMEAU POUR NETTOYER MA CHAMBRE MWWWAAAAWWWWAAAAAMMAWWAA !!!!!!!)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :